top of page

La contrainte comme moteur de créativité

Ou comment faire rayonner ses œuvres à travers les réalités techniques et logistiques des salles de spectacle.


Chaînes - Edito - Contraite - CAPAS

Pour CAPAS, s’épanouir dans la contrainte – financière, technique, logistique – est inscrit dans son ADN. La créativité qui en découle l’incite à offrir des solutions de production et de diffusion qui abordent les enjeux actuels. Ainsi, afin d’outiller, inspirer ou inviter ses partenaires à comparer les méthodes dans un esprit de saine émulation, nous vous partageons quelques apprentissages sur l’adaptabilité de notre plus récente production : Minuit quelque part.


Mettre la chorégraphie au centre de la production

S’il apparaît comme une tautologie de placer la chorégraphie au cœur d’un spectacle de danse, il importe de revenir au fondement pour comprendre ce qui est exporté. Certes la danse repose sur une démarche, une idée qu’on souhaite véhiculer, mais l’artifice cache parfois l’émouvante vérité qui émane du mouvement pur. Pour ce faire, il faut que la chorégraphie soit l’élément déclencheur de l’émotion, et ce, dès les premières répétitions. 


Dans le cadre de Minuit quelque part, CAPAS a notamment proposé à ses chorégraphes de : 

  • Créer sur une musique réalisée en amont;

  • Répondre à la commande des dramaturges mettant de l’avant un thème lié à la nuit;

  • Limiter au minimum les accessoires;

  • Mais surtout : miser sur leur style, les interprètes mis à leur disposition et quelques contraintes de création (unissons, ensembles) pour exprimer leur vision.

Les autres éléments – costumes, éclairages, scénographie – venaient ainsi bonifier une fondation forte, à laquelle il est toujours possible de revenir sans compromettre l’intégrité de l’œuvre.


Prévoir différents scénarios techniques

Avec une telle méthode de création, il est ainsi possible d’offrir un spectacle enlevant tout en dosant le matériel technique et scénique déployé selon les réalités des diffuseurs qui le reçoivent. Conséquemment, une fiche technique flexible a été créée non pas comme une requête immuable, mais comme le début d’un dialogue avec les programmateurs. Selon le parc d’éclairages, la sonorisation et la grandeur du plateau, tout peut être modulé afin de mettre la danse de l’avant tout en déployant – dans son essence – la puissante magie des concepteurs sonore, costumes et éclairages qui prend l’espace dont elle dispose.


Proposer une version allégée autonome

Bien sûr, une œuvre ne peut pas toujours être entièrement dépouillée de ses aspects techniques et continuer de véhiculer son message clairement. A contrario, une compagnie ne peut s’attendre à ce que chaque programmateur qui la reçoit dispose de tout l’équipement nécessaire à son plein déploiement – surtout lorsqu’elle utilise des outils à la fine pointe de la technologie. La production a sa part de responsabilité dans le voyagement de son œuvre, et surtout, dans sa version adaptable. Que ce soit en achetant ou louant du matériel local qu’elle traîne avec elle lors d’une tournée internationale – comme la compagnie néerlandaise The Ruggeds a fait lors de sa tournée au Québec en octobre 2023 – ou en transportant les éléments les plus névralgiques partout avec elle – comme certaines lampes de Minuit quelque part –, la compagnie rejoint ainsi à mi-chemin les besoins des programmateurs et facilite l’accueil de l’œuvre.


Presse - Edito - Contraite - CAPAS


Amener toutes les équipes vers un objectif commun

Pour arriver à atteindre un tel objectif de versatilité, il faut que tous les membres d’un projet aient un aperçu clair de leur contribution à l’œuvre, des attentes de la production et des outils mis à leur disposition pour y arriver. Un cahier des charges détaillé, créé en amont de la première rencontre de production, devient alors un outil indispensable qui permet de connecter les différents départements – chorégraphes, interprètes, concepteurs, technique et autres postes essentiels – à travers des paramètres qui laissent autant de liberté créatrice qu’ils dirigent vers un seul et même but.


Afin de partager sa propre expérience et offrir une base pour certains partenaires, vous trouverez ci-après un document inspiré du cahier des charges de Minuit quelque part. À utiliser à profusion !



Revenir à l’essentiel

Minuit quelque part a fait le choix artistique avoué d’aller à la rencontre d’un maximum de publics pour donner la piqûre de la danse en lui présentant ce que la rencontre du meilleur de la culture populaire et de l’art contemporain peut inspirer. À une époque où l’art vivant doit plus que jamais s’emboîter dans les structures qui la diffusent pour compétitionner avec les productions télévisuelles internationales, pour participer à un monde plus viable et pour faire valoir la capacité de la danse à émouvoir, il apparaît essentiel d’aider les artistes et les programmateurs à se rejoindre. Parce que revenir à l’essentiel – à la capacité du mouvement à raconter notre monde autrement – construit des ponts inébranlables entre les individus, entre les cultures, entre les esprits. 

Comments


bottom of page