top of page

La nouvelle œuvre d'Andrea Peña présentée par l'Agora de la danse et Danse Danse

L’Agora de la danse et Danse Danse s’unissent pour présenter l'œuvre qui a ouvert la Biennale de Venise 2023 en première montréalaise du 11 au 14 décembre 2024.



Le nouveau spectacle d'Andrea Peña & Artists arrive enfin dans la métropole. BOGOTÁ est une exploration audacieuse à travers une esthétique saisissante et un engagement physique rigoureux. Avec neuf interprètes incarnant une gestuelle à la fois exigeante et expressive, l'œuvre promet une expérience immersive dans un univers où l'art rencontre la puissance narrative.


On se trouve transporté à travers des séquences visuelles mêlant réalisme magique et baroque latino-américain. La pièce oscille entre des moments où les corps s'unissent en une symbiose intemporelle et d'autres où ils semblent éclatés, illustrant la dynamique de transformation et de résilience. Cette alternance rend hommage à la force de résistance des peuples dans un contexte post-colonial, un thème cher à la chorégraphe québécoise d'origine colombienne. Queer et transgressif, BOGOTÀ établit un dialogue puissant avec le spectateur sur la complexité de l'humanité. En défiant les conventions et en célébrant la diversité, Andrea Peña offre une pièce magnétique qui invite à la réflexion sur notre époque et sur les moyens de résilience et de transformation qui définissent notre rapport au monde.


Ne ratez pas votre chance de voir pour la première fois au Québec cette œuvre déjà mondialement acclamée !


BOGOTÁ

10 au 14 décembre 2024 à 20 h

Place des Arts

Présenté par Danse Danse



Bogota - Andrea Peña

À propos d'Andrea Peña & Artists

Andrea Peña & Artists est reconnue pour ses créations aux univers critiques, alternatifs et spatiaux qui défient notre conception de l’humanité sensible. Intéressée par la profondeur de l’individualité, une thématique qui résonne tout particulièrement auprès de l’artiste latino-américaine à l’identité biculturelle, son approche, nourrie par des recherches conceptuelles, se singularise par un langage chorégraphique complexe et une physicalité somatique vulnérable qui s’étendent au-delà du mouvement. Avec une formation en design industriel, ses œuvres empruntent aux pratiques visuelles et spatiales, questionnant le corps dans sa relation avec le temps et l’espace.



Comments


bottom of page